Bibliographie

Ouvrages

– BATSELÉ G., GADENNE N., GRENIER M., e.a., Dubrunfaut, un homme, une œuvre, Tournai, CGER Edition Maison de la Culture de Tournai, 1992.

– BODART R., Edmond Dubrunfaut, Bruxelles, Editions Meddens (coll. Monographies de l’art belge), 1963.

– CASO P., Dubrunfaut au rythme de la vie, dessins 1938-1980, Bruxelles, Editions André de Rache, 1980.

– CHALMET N., Edmond Dubrunfaut – les temps de l’homme, Bruxelles, Centre d’Information, de Documentation et d’Etude du Patrimoine, 2000.

– DENIS G., Edmond Dubrunfaut le lithographe, Louftémont, La Louve (coll. Les Inédits de la Louve), 2002.

– FLAMENT J.-P., Edmond Dubrunfaut : dessins et gouaches, s.l.n.d. (tiré à part de la revue Brabant, 1970).

 

– GADENNE N., Dubrunfaut: gare de Tournai, le passage sous voies : 1986-1987, Kruishoutem, EMKA, 1988.

– GOLDMAN J., Edmond Dubrunfaut : Palais de Justice, métro Louise, Marolles, Bruxelles, Editions André de Rache, 1985.

– GUISSET J., Edmond Dubrunfaut : des murs qui parlent, s.l., Eder, 1998.

– GUISSET J., Edmond Dubrunfaut : métamorphoses du dessin, Drogenbos, Eder, 2002.

– GUISSET J. (dir.), Forces Murales, un art manifeste ; Louis Deltour, Edmond Dubrunfaut, Roger Somville, Liège, IHOES, Mardaga, 2008. (ouvrage édité à l’occasion de l’exposition éponyme à Liège, Musée de l’art wallon, salle Saint-Georges, du 8 mai au 28 juin 2009)

– JUIN H., Edmond Dubrunfaut et la recherche de liens communs : art monumental, Bruxelles, Editions André de Rache, 1982.

– JUIN H., Edmond Dubrunfaut et la recherche de liens communs : art monumental, Bruxelles, Editions André de Rache, 1982.

– NARDON A., VIRAY A., 181 dessins Dubrunfaut (1938-1976), s.l. [Bruxelles], s.d. [1976]. 

– SERESSIA C., Dubrunfaut et la tapisserie vivante, [Tournai] , [Musée des Beaux-Arts], [1971].

– SOSSET L.-L., Tapisserie contemporaine en Belgique, Liège, éditions du Perron, 1989.

– VIRAY A., Le chant poétique de Dubrunfaut : tapisseries, Bruxelles, Editions André de Rache, 1978.

– VIRAY A., Les portes de notre monde, s.l.n.d.

– WAPICA Editions, Art et Pierre du Tournaisis, sept. 2018. 

Articles de revues et de presse

– 1948, avril : X., « Tapisseries de Tournai contemporaines », in ARCADES revue de l’association des diplômés de l’école nationale supérieure d’architecture et des arts décoratifs, n°1.

– 1960, 29 mars : X., « Triomphe de la tapisserie moderne », in Paris Presse.

– 1960, 31 mars : JOLY P., « Un tapissier belge à Paris », in Lettres françaises, p. 11.

– 1961, 5 mai : P.C. (Paul CASO ?), « Les tapisseries de Dubrunfaut », in Le Soir.

– 1962, 22 février : P.C. (Paul CASO ?), « Tapisseries de Dubrunfaut », in Le Soir.

– 1975, 17 septembre : VIRAY A., « Une rétrospective d’Edmond Dubrunfaut », in La Dernière Heure.

– 1975, 17 septembre : CIMAISE J., « Dubrunfaut à Malines » , in Drapeau Rouge.

– 1975, 21 septembre : X., sans titre, in L’Echo de la Bourse.

– 1975, 24 septembre, X., « Exposition ; rétrospective Dubrunfaut », in Spécial Bruxelles.

– 1975, 25 septembre : JOCOU A., « Les tapisseries de Dubrunfaut », in Notre Temps.

– 1975, 15 décembre : D.G., « Dubrunfaut exposé à l’U.L.B. », in Le Soir.

– 1975, 25 décembre : LECLERCQ P., « Edmond Dubrunfaut », in Drapeau Rouge.

– 1976, 29 avril : JOCOU A., « Dubrunfaut », in Notre Temps.

– 1976, 24 avril : P.C. (Paul CASO ?), « Emaux et dessins de Dubrunfaut », in Le Soir.

– 1976, 28 avril : CIMAISE J., « Dubrunfaut, l’acier, le rêve, une exposition et un livre », in Drapeau Rouge.

– 1976, 30 avril : S.R. (Stéphane REY ?), « Expositions ; Dubrunfaut », in La Libre Belgique.

– 1976, 4 mai : X., « Un autre aspect de son talent : les émaux et les dessins de Dubrunfaut », in La Cité.

– 1977, 5 janvier : X., « Au Musée de Verviers : tapisseries et dessins d’Edmond Dubrunfaut », in Le Monde du Travail (Liège).

– 1977, 10 janvier : SIM, « Au Musée des Beaux-Arts, Tapisseries et dessins d’Edmond Dubrunfaut, une exposition éclatante de vie savoureuse », in Le Jour (Verviers).

– 1977, 12 janvier : GEORGES A., « Aux Beaux-Arts de Verviers, les tapisseries de Dubrunfaut », in La Dernière Heure.

– 1977,  12 janvier : X., « E. Dubrunfaut, au vernissage de l’exposition de 30 de ses tapisseries à Verviers », in La Meuse (Liège).

– 1977, 19 janvier : P.C. (Paul Caso ?), « Dubrunfaut au Musée de Verviers », in Le Soir.

– 1977, 21 janvier : X., « A Verviers et à Bruxelles, Dubrunfaut », in Drapeau Rouge.

– 1977,  26 janvier : X., « Verviers : Edmond Dubrunfaut parlera vendredi de « la renaissance de la tapisserie belge » », in La Meuse (Liège).

– 1977, 27 janvier : I.C., « Une conférence de Dubrunfaut au Musée de Verviers », in La Cité.

– 1977, 8 mars : BRESART L., « Dessins et tapisseries d’Edmond Dubrunfaut à la galerie 7 à Mons », in Le Peuple (Bruxelles).

– 1977, 30 novembre : CIMAISE J., « Edmond Dubrunfaut : les hommes, la Terre, la Lune et le Soleil », in Le Drapeau Rouge, p. 8.

– 1978, 2 février : PLISNIER L., « Edmond Dubrunfaut ou l’auréole au vestiaire », in Pourquoi pas ?, p.7.

– 1978, 4 et 5 février : VAN HOOREBEKE B., « Une tapisserie de Dubrunfaut pour le 550e anniversaire de l’U.C.L. », in La Cité.

– 1978, 16 avril : X., « Le chant poétique de Dubrunfaut », in Drapeau Rouge.

– 1978, 13 avril : M.P.K., « Le chant poétique de Dubrunfaut », in La Cité.

– 1978, 14 avril : VIRAY A., « Le cirque d’Appel, l’humanisme de Dubrunfaut », in La Dernière Heure.

– 1978, 16 avril : REY S., « Tapisseries et clowneries », in L’Echo de la Bourse.

– 1978, 17 avril : GRANDPRE C., « Rencontrée à Bruxelles… Irène Dubrunfaut, le modèle de bien des tapisseries des son mari », in Nord – Eclair (Mouscron).

– 1978, 19 avril : NORIN L., « Edmond Dubrunfaut : la vie des hommes », in Spécial Bruxelles, p. 62 et 63.

– 1978, 19 avril : J.P., « Alain Viray ; Le chant poétique d’Edmond Dubrunfaut, un livre et une exposition », in La Libre Belgique.

– 1978, 4 mai : J.C., « Un livre, un artiste, une exposition (à l’Albert 1er) », in Pourquoi pas ?.

– 1978, 15 mai : GENAERT P., « Le chant poétique de Dubrunfaut, un ouvrage d’Alain Viray qui réhabilite la tapisserie », in Journal et Indépendance (Charleroi).

– 1978, 3 juin : CHENOT F., « Deux peintres. Et les autres ? », in Drapeau Rouge.

– 1978, 11 juillet : A.A., « Dubrunfaut ou l’aventure au bout de l’humain », in La Dernière Heure.

– 1979, 12 mars : CHIVOT D., « Les tapisseries de Dubrunfaut à Paris », in Nord-Eclair.

– 1979 : VIRAY A., « Au Foyer anderlechtois… une réalisation pilote d’Edmond Dubrunfaut », in Brabant, n°7.

– 1979, 16 mars : A.G., « Un grand « cartonnier » belge expose à Paris », in Journal et Indépendance (Charleroi).

– 1979, 23 avril : VOITURIER M.,  « Edmond Dubrunfaut », in Le Courrier de l’Escaut.

– 1979 : 2 et 4 novembre : X., « Dubrunfaut ou une vision chaleureuse du monde », in Journal de Mons.

– 1980 : R.L., « Dubrunfaut au rythme de la vie », in Cahiers Marxistes.

– 1980, février : R.L., « Edmond Dubrunfaut, dessins, aquarelles, tapisseries », in Jalons et actualités des arts, février 1980, p. 4 et 5.

– 1980, 27 février : LARA K., « Edmond Dubrunfaut, un album de dessins, de Paul Caso, Ed. Derache, un art de participation, Galerie Albert 1er à Bruxelles », in 4 Millions 4.

– 1980, 5 mars : CIMAISE J., « Dessins de Dubrunfaut, le repos du muraliste », in Drapeau Rouge.

– 1980, 6 mars : CASO P., « Dessins d’Edmond Dubrunfaut : un humanisme et des chimères », in Le Soir.

– 1980, 7 mars : VIRAY A., « Edmond Dubrunfaut et la santé naturelle ; Luc Peire et Renée Demeester », in L’Avenir du Tournaisis.

1980, 9 mars : FABRY G., « Les dessins d’Edmond Dubrunfaut », in Le Courrier de l’Escaut. « Il nous semble que Dubrunfaut dessinateur va séduire davantage de monde que D-tapissier . C’est que ses dessins parlent « sotto voce », au cœur et à l’âme. »

– 1980, 13 mars : COLLARD J., « Dubrunfaut au rythme de la vie », in Pourquoi pas ?.

– 1980, 18 septembre : ANDRIAT F., « Paul CASO, les dessins de Dubrunfaut », in 4 Millions 4.

– 1980, 11 novembre : FABRY G., « A la maison de la Culture : Tapisseries et dessins d’Edmond Dubrunfaut », in Vers l’Avenir.

– 1981, 24 janvier : VIVENOY R., « A bâtons rompus avec Edmond Dubrunfaut : quand un muraliste parle de Charles Counhaye », in L’événement, n°48, p.72.

– 1981, 23 février : L. Ch., « Présentation d’une œuvre murale signée Edmond Dubrunfaut », in Le Courrier de l’Escaut.

– 1981, mai-juin : PUTTEMANS P., LACROIX R., « Dubrunfaut », in Jalons et actualités des arts, n°69 (tiré à part).

– 1982, 25 mars : CASO P., « L’art mural de Dubrunfaut, une exposition et un livre », in Le Soir.

– 1982, 26 mars : FABRY G., « Edmond Dubrunfaut, rénovateur de l’art monumental », in Le Courrier de Verviers.

– 1982, 4 avril : K. M.-P., « Dubrunfaut, la vie des hommes peinte dans la cité », in La Cité.

– 1982, 8 avril : X., « Le charme discret des musées portatifs », in Pourquoi pas ?, p. 174 à 177.

– 1982, 21 novembre : X., « Au Musée des Beaux-Arts : Dubrunfaut et la renaissance de la tapisserie », in Le Peuple (Gosselies).

– 1982, 25 novembre : MOREAU M. G., « Dans le cadre de l’exposition à Mons « Dubrunfaut et la renaissance de la tapisserie », la Galerie 7 propose ses dernières œuvres », in La Province (Mons).

– 1982, 25 novembre : X., « Les expositions Dubunfaut à Mons », in Le Journal de Mons.

– 1982, 5 et 6 novembre : LEROY M., « Dubrunfaut : du brun d’herbe au fil de laine », in Nord Eclair dimanche.

– 1982, 8 décembre : A.T., « Dubrunfaut à Mons : une triple exposition », in La Cité (Bruxelles).

– 1983, 16 septembre : S.R. (Stéphane REY ?), « Tapisseries contemporaines », in La Libre Belgique.

– 1983, 28 octobre : REY S., « Dubrunfaut : pour un art public », in La Libre Belgique, p.15.

– 1984, 9 mars : VIRAY A., « Dubrunfaut : 100 dessins pour une ville », in La Dernière Heure.

– 1984, 9 mars : REY S., « Dubrunfaut : 100 dessins pour une ville », in La Libre Belgique, p.17.

1984, 12 mars : CASO P., « 100 dessins pour une ville, d’Edmond Dubrunfaut », in Le Soir.

– 1984, juin : VANHAMME M., « Le monde d’Edmond Dubrunfaut », in Brabant tourisme, (bimestriel n°3), p. 24 à 29.

– 1986, le 25 novembre : CASO P., « Cœur battant des laines », in Le Soir.

– 1986, le 28 novembre : REY S., « Edmond Dubrunfaut, une persévérance de chevalier conquérant », in La Libre Belgique.

– 1988, le 25 novembre : REY S., « Dubrunfaut, un muraliste au cœur tendre », in La Libre Belgique.

– 1988, le 28 novembre : NARDON A., « Deux monumentalités ; Patricia Kinard, Edmond Dubrunfaut », in Drapeau Rouge.

– 1989, le 8 mai : X., « Forces murales et formes diverses », in L’Echo.

– 1990, octobre : G.D., « Des tapisseries et des sculptures « populaires » », in La Wallonie.

– 1990, le 11 décembre : GHISLAIN F., « Edmond Dubrunfaut cède une partie de ses œuvres à Antoing », in Le Courrier de l’Escaut.

– 1991, le 10 juin : H.W., « La triennale de la tapisserie tourne ses regards vers l’est », in Nord Eclair.

– 1992, mars-avril : X., « Dubrunfaut, un homme, une œuvre. Rétrospective », in  Approches.

– 1992, le 27 mars : E.D., « Rétrospective Dubrunfaut », in La Dernière Heure.

– 1992, le 3 avril : X., « Six lieux, à Tournai et à Antoing pour la rétrospective Dubrunfaut », in  Nord-Eclair, Journal de Mons et L’Echo du Centre.

1992, le 4 avril : X., « Le retour de Dubrunfaut au Pays Blanc », in Nord-Eclair.

– 1992, le 4 avril : LEGRAIN J., « L’hommage de Tournai et Antoing à Dubrunfaut », in Le Soir.

– 1992, les 5 et 6 avril : PARRET L., « A Calonne où tout a commencé… », in Nord-Eclair.

– 1992, les 5 et 6 avril : PARRET L., « Avec Edmond Dubrunfaut, l’art descend dans la rue » , in Nord-Eclair.

– 1992, le 7 avril : LANS N., « Le chant de l’homme » (entretien), in Le Journal des Médecins.

– 1992, le 9 avril : X., « Dubrunfaut, un homme, une œuvre », in Le jour, Le courrier (etc.).

– 1992, le 13 avril : X., « La fondation Roi Baudouin relance son « SOS tapisseries » », in Vlan.

– 1992, du 17 au 23 avril : POELS M., « Edmond Dubrunfaut, l’amour et la laine », in Rock this town.

– 1992, avril : RAMA L., « Une grande rétrospective Dubrunfaut à Tournai », in Arts Antiques Auctions, n° 223, p.52.

1992, du 2 au 4 mai : REY S., « Dubrunfaut, Coumans, Aydogdu, Stiénon, Lenaerts, Annwyn ; tradition, fantastique et fantaisie », in L’Echo.

– 1992, le 10 mai : VOITURIER M., « Dubrunfaut, les harmonies terrestres », in Le Courrier de l’Escaut.

– 1992, décembre : REY S., « L’humanisme actif d’Edmond Dubrunfaut », in la Libre Belgique.

– 1993 (avant avril) : NORIN L., « Cimaises dans le vent », in La Libre Belgique.

– 1993, mars : EGGERICX L., « Tapisserie « underground » : un hymne à la paix pour le passage Louise », in Nouvelles du Patrimoine, n°48, p.27.

– 1996, octobre : X., « La création artistique et le T.G.V. », in Arts Antiques Auctions, n°275, p. 62.

– 1996, le 29 novembre : NORIN L., « Dubrunfaut à tous les vents », in La Libre Belgique (la Libre Culture n°81, p.3).

– 1998, le 3 juillet : NORIN L., « Dubrunfaut et les cris du monde », in La Libre Belgique.

– 1998, le 13 novembre : X, « Dubrunfaut, Gianni, Heymans, Van Impe, Ga(… ?) ; Tapisseries, petit(… ?) », in L’Echo, p.16.

1998, le 27 novembre : NORIN L., « Un Dubrunfaut pour demain », in La Libre Belgique.

– 1999 : VIRAY A., « Dubrunfaut à Antoing , un art citoyen », in Hainaut tourisme, n°316, p. 203 à 205.

– 2003 : X., « La tapisserie contemporaine à Braine-le-Comte : exposition », in  Hainaut tourisme, n°340, p. 213 à 216.

2003, le 2 mai : VAUTE P., « Edmond Dubrunfaut sur tous les fronts », in  La Libre Belgique.

– 2008, mars – mai : X, « 8 mars – 13 avril, exposition Edmond Dubrunfaut : « la mine en portraits » », in Les nouvelles du Bois du Cazier, n°16, s.p.

– 2009, le 28 juillet : VANTROYEN J.-C., « L’engagement de Forces Murales », in Le Soir (http://www.lesoir.be/culture/arts_plastique/2009-07-28/engagement-forces-murales-719999.shtml).

Catalogues d'expositions et affiches

Tapisseries belges contemporaines tissées à Tournai. Bruxelles, Galerie George Giroux, du 12 au 27 mai 1956.

La tapisserie belge contemporaine. Bruxelles, Galerie George Giroux, du 12 au 29 mai 1956.

Dubrunfaut : tapisseries. Bruxelles, Galerie Giroux, du 23 avril au 7 mai 1960.

Dubrunfaut, tapisseries. Bruxelles, galerie Albert 1er, du 16 au 28 février 1962 (carton d’invitation).

– Edmond Dubrunfaut. Charleroi, Palais des Beaux-Arts, du 16 novembre au 1er décembre 1962 (carton d’invitation avec catalogue des œuvres).

Hommage à Charles Counhaye. Bruxelles, Galerie Albert 1er, du 7 au 19 juin 1968. – Dessins et gouaches de Dubrunfaut. Bruxelles, Galerie Albert 1er, du 8 au 20 octobre 1970 (carton d’invitation avec catalogue des œuvres).

Wspólczesna belgijska tkanina i plakat. Lódz, Muzeum Historii Wlókiennictwa, du 17 décembre 1970 au 17 janvier 1971; Varsovie, Zacheta, du 1er au 21 février 1971.

Dubrunfaut, tapisseries, dessins. Saint-Gilles, Théâtre du Parvis, du 13 janvier au 20 février 1972 (carton d’invitation).

Edmond Dubrunfaut : Wandtapijten, tekeningen. Malines, Cultureel Centrum Burgemester Antoon Spinoy, du 13 septembre au 5 octobre 1975.

Dubrunfaut, dessins, émaux sur acier. Bruxelles, Galerie Albert 1er, du 23 avril au 12 mai 1976 (carton d’invitation).

Hommage de l’Académie Royale des Beaux-Arts à Jules Vanpaemel et Zéphyr Busine. Exposition des professeurs de l’Ecole Supérieure des Arts Plastiques et Visuels. Mons, Musée des Beaux-Arts, du 12 juin au 4 juillet 1976 ; exposition annuelle des travaux des élèves. Mons, Musée des Beaux-Arts, du 26 juin au 4 juillet 1976.

Edmond Dubrunfaut, tapisseries, dessins. Verviers, Musée de Verviers, 1976.

Dubrunfaut (tapisseries et dessins). Bruxelles, Galerie Albert 1er, du 7 au 26 avril 1978 ( carton d’invitation).

Dubrunfaut. Tournai, Le Lion Blanc, du 4 au 29 avril 1979. (affiche, textes de M. Jarry et J.-P. Flament).

Tapisserie belge contemporaine : collections de l’Etat 1947-1978. Tournai, Cathédrale et Hôtel de Ville, du 22 septembre au 15 novembre 1979.

Dubrunfaut. Namur, Maison de la culture, du 8 au 30 novembre 1980 (carton d’invitation et catalogue des œuvres).

Dubrunfaut. Bruxelles, Galerie Albert 1er, du 19 mars au 7 avril 1982 (carton d’invitation).

Dubrunfaut, pour un art public. Bruxelles, Centre culturel mutualiste, du 19 octobre au 12 novembre 1983.

Dubrunfaut et la renaissance de la tapisserie, tapisseries, dessins, peintures. Mons, Musée des Beaux-Arts, du 17 novembre 1982 au 16 janvier 1983. (catalogue et carton d’exposition)

3e exposition de peintres et sculpteurs belges contemporains. Bruxelles, ULB, Salle Allende, du 5 au 29 mars 1984.

– Inauguration des « Marolles » et du « Métro Louise ». Bruxelles, Salle Marollia, le 12 décembre 1985 (carton d’invitation).

Dubrunfaut, tapisseries et dessins. Bruxelles, Galerie Albert 1er, du 14 novembre au 9 décembre 1986 (carton d’invitation).

6e exposition de peintres et sculpteurs belges contemporains de plus de quarante ans. Bruxelles, ULB, Salle Allende, du 4 au 28 mars 1987.

6e exposition de peintres et sculpteurs belges contemporains de plus de quarante ans. Bruxelles, ULB, Salle Allende, du 4 au 28 mars 1987.

Patrimoine artistique louviérois (1945-1970). La Louvière, Salle Chavée, du 13 novembre au 24 novembre 1987.

Forces murales : Deltour, Dubrunfaut, Somville : 1947-1959. Tournai, Halle-aux-Draps, du 8 au 23 avril 1989 ; Bruxelles, galerie Albert 1er, du 28 avril au 24 mai 1989.

Œuvres d’art belge contemporain. Bruxelles, Institut Bordet, du 5 au 19 novembre 1989.

– Dubrunfaut, tapisseries et dessins. Bruxelles, Galerie Albert 1er, du 16 novembre au 11 décembre 1990 (carton d’invitation).

Edmond Dubrunfaut et Jean Coenen. Marcinelle, Centre de Délassement, du 24 octobre au 17 novembre 1991 (carton d’invitation).

Dubrunfaut, un homme, une œuvre. Tournai, Maison de la culture, Musée de la Tapisserie, Cathédrale et Halle-aux-Draps, du 4 avril au 17 mai 1992. (ouvrage conséquent édité à l’occasion de l’exposition)

Prestige de l’aquarelle dans l’art belge, de Jean-Baptiste Madou à Jean-Michel Folon. Wavre, Château de l’Ermitage, du 19 mars au 4 avril 1993.

Le dauphin, l’enfant, mémoire et miroir de l’homme. Bruxelles, Centre d’Art du Rouge-Cloître, juin 1993.

Edmond Dubrunfaut, belangrijke vernieuwer van het Belgisch wandtapijt, exposition « Het leven van de mens in de spiegel van de tijd ». Tervuren, Cultuurcentrum Papeblok, du 7 au 29 mai 1994.

2e biennale d’I.P.E.J. : exposition et vente d’œuvres d’art belge contemporain. Nivelles, Cloître de l’ église Saints Jean et Nicolas, du 10 septembre au 9 octobre 1994.

Contre l’intolérance, la violence et la guerre, Dubrunfaut : dessins et tapisseries pour la paix. La Louvière, Maison de la Laïcité (50 témoignages 1943-45, dessins ; la vie des hommes 1941-58, tapisseries) ; La Louvière, Théâtre communal et Le Palace ( 150 cris du monde 1992-94, dessins, et les temps des hommes  1954-94, tapisseries), du 6 au 31 mai 1995 ; Tournai, Maison de la Culture, du 19 janvier au 10 mars 1996 (cartons d’invitation).

– Contre l’intolérance, la violence et la guerre, Dubrunfaut : dessins et tapisseries pour la paix, La Louvière, Maison de la Laïcité (50 témoignages 1943-45, dessins ; la vie des hommes 1941-58, tapisseries) ; La Louvière, Théâtre communal et Le Palace ( 150 cris du monde 1992-94, dessins, et les temps des hommes  1954-94, tapisseries), du 6 au 31 mai 1995 ; Tournai, Maison de la Culture, du 19 janvier au 10 mars 1996 (ouvrage édité à l’occasion de l’exposition).

Edmond Dubrunfaut et « la griffe des mots », poèmes de Micheline Debailleul. Hannut, Galerie d’Art du Château Mottin, du 16 au 30 juin 1995 (carton d’invitation).

Présence de la figure humaine chez 50 artistes belges du XXe siècle. La Louvière, Musée Ianchelevici, du 17 février au 16 mars 1996.

Signal en céramique réalisé par Dubrunfaut pour le passage du TGV. Valencienne, Rond-Point de Bruyelle, le 8 septembre 1996 (carton d’invitation).

Cinquantième anniversaire du manifeste Forces Murales 1947 – 2007. La Louvière, Maison de la Laïcité, du 15 novembre au 20 décembre 1997 (plaquette éditée à l’occasion de l’exposition).

Edmond Dubrunfaut : dessins et tapisseries pour la paix. Bruxelles, Musée royal de l’Armée, du 7 mai au 7 juillet 1998.

Forces Murales (Louis Deltour, Edmond Dubrunfaut, Roger Somville) : hommage à Dubrunfaut. Auderghem, Centre d’Art du Rouge-Cloître, du 9 au 31 octobre 1999 (carton d’invitation).

Maîtrise : Edmond Dubrunfaut. Braine-l’Alleud, Centre Culturel de Braine-l’Alleud (Galerie de la Régence), du 5 au 28 mai 2000 (carton d’invitation).

Visions du Hainaut industriel d’Eugène Boch à la photographie. La Louvière, Musée Ianchelevici, du 1er octobre au 17 décembre 2000.

­Dubrunfaut : tapisseries et dessins. Bruxelles, Galerie Albert 1er, du 10 novembre au 5 décembre 2000 (carton d’invitation).

Tapisseries et cartons de Dubrunfaut « les temps de l’homme ». Oudenaarde, Maison ‘de Lalaing’, du 5 mai au 23 juin 2002.

Dubrunfaut: dessins et peintures. Bruxelles, Galerie Albert 1er, du 25 octobre au 20 novembre 2002 (carton d’invitation).

– Dubrunfaut : tapisseries et dessins. Bruxelles, Galerie Albert 1er, du 5 novembre au 5 décembre 2004 (carton d’invitation).

– Dubrunfaut et les ateliers de Tapisserie. Bruxelles, Galerie Albert 1er, du 10 novembre au 3 décembre 2006 (carton d’invitation).

Anne Van den Bossche et Jean-Noël Remiche interprètent les œuvres pour piano de Danielle Baas inspirées des tapisseries d’Edmond Dubrunfaut. Bruxelles, F.I.S., le 13 décembre 2007 (carton d’invitation).

La mine en portraits, hommage au peintre Edmond Dubrunfaut. Marcinelle, Le Bois du Cazier, du 8 mars au 13 avril 2008 (plaquette).

Ode aan de liefde, ode à l’amour, hommage à Dubrunfaut 1920-2007. Tervuren, Atelier d’Edmond Dubrunfaut, mai 2008.

Ca ira (le mouvement réaliste imagine la Révolution Française). Watermael-Boitsfort, la Maison Haute et les Ecuries, vernissage le lundi 11 septembre ?.

Dubrunfaut. Bruxelles, Galerie Albert 1er, du vendredi 18 au 30 novembre ? (carton d’invitation et catalogue des œuvres ).

Ecrits d'artistes

– DUBRUNFAUT E., Perspectives d’avenir pour la tapisserie, slnd.

– DUBRUNFAUT E., « Formation de l’esthétique moderne, manifeste pour l’art mural » (1945), in : VIRAY A., Le chant poétique de Dubrunfaut : tapisseries, Bruxelles, Editions André de Rache, 1978.

– DUBRUNFAUT E., « Pour la rénovation de la tapisserie de haute et basse lisse en Belgique » (1945 : rapport remis en 1946 à la Commission nationale des artisanats et Industries d’Art, section de la tapisserie murale), repris dans VIRAY A., Le chant poétique de Dubrunfaut : tapisseries, Bruxelles, Editions André de Rache, 1978.

– DUBRUNFAUT E., « Un art, une Industrie : La Tapisserie de Tournai» (1946) : conférence donnée à l’Ecole des Textiles de Tournai en 1947, extraits repris dans VIRAY A., Le chant poétique de Dubrunfaut : tapisseries, Bruxelles, Editions André de Rache, 1978.

– DELTOUR L., DUBRUNFAUT E., SOMVILLE R., « Manifeste de forces murales » (1947), repris dans Forces murales : Deltour, Dubrunfaut, Somville : 1947-1959. Tournai, Halle-aux-Draps, du 8 au 23 avril 1989 ; Bruxelles, galerie Albert 1er, du 28 avril au 24 mai 1989.

– DUBRUNFAUT E., « Les problèmes de la synthèse des arts plastiques » (1960), in : Dubrunfaut : tapisseries. Bruxelles, Galerie Giroux, du 23 avril au 7 mai 1960.

– DUBRUNFAUT E., « La synthèse des arts : questions. Coopération entre peintre, sculpteurs et architectes » (1962), in : Bulletin d’information de l’Association internationale des arts plastiques de l’UNESCO, 1962.

– DUBRUNFAUT E., « La synthèse des arts : réponses. Coopération entre peintre, sculpteurs et architectes » (1963), in : Bulletin de l’UNESCO, 1963.

– DUBRUNFAUT E., « La synthèse des arts et l’homme » (1963) : texte d’une conférence à l’Académie Royale des Beaux-Arts de Mons, repris dans Cahiers marxistes, n°1, 1969 (titre : Les arts plastiques et l’homme), dans JUIN H., Edmond Dubrunfaut et la recherche de liens communs : art monumental, Bruxelles, Editions André de Rache, 1982.

– DUBRUNFAUT E., « Existe-t-il encore un réalisme ? Réponse à M. Fryns» (1965), in : Journal Arts, 1965.

– DUBRUNFAUT E., « Les arts muraux et « vous » » (1966) in : Exposition d’art monumental. Bruxelles, ULB, 1966.

– DUBRUNFAUT E., « Pourquoi le réalisme – comment nous le comprenons – vers une nouvelle synthèse des arts » (1979), in : L’avenir culturel de la communauté française, Institut Jules Destrée ASBL, 1979.

– DUBRUNFAUT E., « À la recherche d’une culture à portée collective » (1979), in : Dubrunfaut, pour un art public. Bruxelles, Centre culturel mutualiste, du 19 octobre au 12 novembre 1983.

– DUBRUNFAUT E., « Pour un art public » (1981) in : Dubrunfaut, pour un art public. Bruxelles, Centre culturel mutualiste, du 19 octobre au 12 novembre 1983.

– interview d’Edmond Dubrunfaut par Daniel Jassogne, 1971, reprise dans JUIN H., Edmond Dubrunfaut et la recherche de liens communs : art monumental, Bruxelles, Editions André de Rache, 1982.